retour

"Nos engagements doivent être alignés au sein comme à l'extérieur de l'entreprise", Caroline Courtin, BNP Paribas

En mai 2021, BNP Paribas annonçait le lancement de nouvelles cartes bancaires plus inclusives et plus friendly pour les personnes LGBT+. De quelles façons l’établissement bancaire s’engage-t-il en faveur de l’inclusion et de la diversité ? Éléments de réponse avec Caroline Courtin, responsable diversité égalité et inclusion de BNP Paribas et Isabelle Giordano, déléguée générale de la fondation BNP Paribas et responsable mécénat du Groupe.

Par Chloé Consigny

Comment s’articule le travail de la Fondation BNP Paribas avec celui du Groupe ?

Caroline Courtin : Nous travaillons de façon connectée. Nous menons en interne comme en externe des initiatives qui se répondent. Par exemple, le 10 mai, nous avons organisé la projection du film garçons sensibles de Sébastien Lifshitz. Cet événement de sensibilisation a été organisé conjointement avec le réseau BNP Paribas PRIDE et ouvert à des associations en lien avec BNP Paribas et sa Fondation.

Isabelle Giordano : Le mot clé de nos actions est « sensibilisation ». Nous travaillons en lien étroit avec le groupe sur l’ensemble des sujets de diversité et d’inclusion. Le mécénat doit être le miroir de la société pour faire en sorte que les esprits changent. 

Quelles associations soutenez-vous ? Avez-vous mis en place des initiatives particulières pour le mois des fiertés ?

CC : Nous nous plaçons aux côtés d’associations tout au long de l’année. Il peut en effet y avoir des temps forts, à l’instar du mois des fiertés, mais nos engagements s’inscrivent en continu sur le long terme. C’est ainsi par exemple que nous nous sommes engagés dès 2015 en signant la charte de l’Autre Cercle. BNP Paribas est partenaire de l’association Le Refuge qui accompagne les jeunes LGBT+ exclus de leur famille du fait de leur orientation sexuelle. Nous nous plaçons également aux cotés de l’association Contact qui favorise le dialogue entre parents et proches de LGBT+ mais aussi de l’association SOS Homophobie, à qui sont reversés les frais de souscription de la carte LGBT+ friendly. Nous travaillons par ailleurs en lien étroit avec L’Ascenseur, une pépinière d’associations qui œuvre en faveur de l’égalité des chances. Nous essayons de faire de nos actions un engagement cohérent, à l’image de la diversité au sein de la société.

IG : Au sein de la Fondation, nous soutenons l’association DIAM – Des images aux mots – à Toulouse, à travers le Projet Banlieues.  Cette association se déplace dans les collèges et lycées pour sensibiliser aux LGBTphobies. Au-delà du soutien aux associations qui œuvrent spécifiquement en faveur de la communauté LGBT+, je suis convaincue que l’inclusion passe par un faisceau d’actions. C’est-à-dire qu’il faut considérer l’inclusion dans sa globalité. Par exemple, avec la crise sanitaire, nous avons accentué nos actions en faveur des jeunes, dont beaucoup ont été en grande souffrance psychologique au sortir des différents confinements.

Quels sont les effets de ces engagements sur vos collaborateurs et vos collaboratrices et auprès de vos client·e·s ?

IG : Je reprendrai volontiers les paroles d’Antoine Sire (Directeur de l’engagement d’entreprise, BNP Paribas, NDLR) : « le mécénat, c’est rendre possible l’impossible ». Le soutien financier n’est pas le seul levier. Les valeurs que nous défendons doivent être visibles en interne comme en externe. C’est le cas par exemple, quand nous soutenons les spectacles de l’artiste transgenre Phia Ménard au sein de la Fondation. Nous avions convié certain·e·s client·e·s BNP Paribas à cet événement. Ces actions sont loin d’être anecdotiques : elles envoient un message clair à l’ensemble de nos clients et des salarié·e·s du groupe. Autre illustration, l’association Moteur ! soutenue par la Fondation BNP Paribas, qui a permis à des jeunes de faire leur Coming out en trouvant de la confiance en soi.

Constatez-vous aujourd’hui une demande plus importante de la part des salarié·e·s pour ce type d’actions ?

CC : Tout à fait. Nos collaborateurs et collaboratrices souhaitent s’engager au-delà de leur travail. Nous avons ainsi mis en place un programme d’heures solidaires baptisé : « #1MillionsHours2Help ».Cela permet à chaque salarié·e du groupe de donner de son temps à une association durant son temps de travail. Il peut s’agir par exemple d’un·e juriste qui va accompagner une association sur des sujets précis ou encore de spécialistes de l’IT qui vont apporter leur aide sur certains points techniques. Cela atteste de la volonté de BNP Paribas de vivre dans un monde plus inclusif.

IG : L’inclusion est l’un des piliers de la stratégie du groupe BNP Paribas. Cela s’exprime au plus haut niveau de l’entreprise, via le plan stratégique, mais également via les salarié·e·s. Nous parlions il y a quelques années du « consommateur citoyen ». Désormais, nous pouvons parler de « salarié citoyen». Les collaborateurs et les collaboratrices de l’entreprise sont mobilisé·es pour faire bouger les lignes.

Ils nous font confiance

Canal + groupe
Orange
AB inBEV
WeWork
Mangopay
Les echos start
Yahoo
Heineken
Google
L'Oréal
Vivendi
BCG
IBM
Mastercard
Microsoft
France Télévisions
Facebook
Société Générale
Engie
Ligue nationale de rugby
BNP Paribas
Publicis groupe
Axa